hébergement en voyage solo (2)

comment choisir son hebergement

Bienvenue sur ce second article dédié au choix de l’hébergement quand tu voyages en solo.

Si tu veux lire le premier, c’est ici que ça se passe !

voyager-solo

Ce site est réservé uniquement aux femmes. Il permet une mise en relation entre des femmes qui cherchent un hébergement et des femmes prêtent à recevoir. Il faut compter 119€/an pour accéder aux hébergements.

Je m’y suis moi-même inscrite en tant qu’hébergeuse et, lorsque je vois, que le site prend le temps de t’appeler et de faire un point avec toi, qu’il valide ton identité, tes motivations et ton profil, je trouve ça rassurant. Si ça t’intéresse, je te conseille de regarder leur carte du monde des hébergeuses et de vérifier qu’il y aura bien quelqu’un pour t’accueillir à ta prochaine destination.

Les + et les – :

Avantages : uniquement féminin, prix, rencontres.
Inconvénient : Le site est encore peu développé à l’étranger.

  • homestay

Il s’agit d’un hébergement chez l’habitant. J’ai pu l’expérimenter en Asie principalement. Je le trouve intéressant pour se plonger dans une culture tout en ayant ton petit coin d’intimité. Il s’agit d’un bon compromis entre l’hôtel et l’auberge de jeunesse. Le prix reste attractif et tu as souvent ta chambre personnelle.

Attention cependant à la localisation. Ces hébergements ne sont pas toujours situés près des centres villes. Je me souviens, lorsque j’étais à Koh Lanta, en Thaïlande, j’ai choisi un homestay près de Koh Lanta old Town. Le lieu était sublime et je pense que cela va rester un de mes meilleurs hébergements en Thaïlande.

Cependant, la maison était située au fond d’une ruelle pas éclairée avec beaucoup de chiens errants. Tous les soirs, je me dépêchais d’aller manger au restaurant avant que la nuit tombe (vers 18h) pour ne pas avoir à me sentir en insécurité (j’ai terriblement peur des chiens et je me suis fait agresser en Indonésie dans ce même type de rue sombre et déserte). Tu peux aussi partager un repas avec la famille qui t’accueille et c’est chouette.

Les + et les – :

Avantages : confort, rencontres, immersion culture
Inconvénient : localisation.

  • le couchsurfing

type hébergement
Le principe du couchsurfing est d’être hébergé sur le “canapé”. Aux dernières nouvelles, le site est devenu payant (suite à la pandémie mondiale du covid 19). Il faut désormais débourser 2,39€/mois ou 14,29€/an.

J’ai hébergé et j’ai été hébergée à plusieurs endroits dans le monde. Je n’ai jusqu’à présent jamais eu de mauvaises surprises.

Je te conseille de bien remplir ton profil si tu veux réussir à te faire héberger. De même, pense à bien regarder les commentaires des hôtes avant d’en choisir un. Je te conseille aussi de faire plusieurs demandes en même temps pour optimiser tes chances. Ne contacte pas tes hôtes deux mois à l’avance, mais plutôt quelques semaines, cela est suffisant. Pour ma part, je suis un peu une nana de dernière minute et je m’y prends souvent 3 à 7 jours en avance… et, ça passe ! Je te conseille tout de même de prévoir un plan B (repérer une auberge de jeunesse ou un hôtel en cas de besoin). Parfois, ton hôte peut annuler en dernière minute ou si tu ne le sens pas, garde en tête que tu as le droit de partir, ne te force pas à rester.

Témoignage :

voyager-seule-hébergementAdeline :
Dans tous mes voyages, j’ai toujours privilégié le couchsurfing comme type d’hébergement. En 2015, à La Réunion, j’ai enfin pu rendre la pareille en accueillant des couchsurfeurs chez moi. J’ai pu ainsi rencontrer de belles personnes du monde entier ! Une expérience que partage beaucoup de voyageurs sur l’île.

Les + et les – :

Avantages : pas cher, rencontres
Inconvénients : inconnu, difficile de dire non

hébergement gratuit

Ces deux plateformes ressemblent au couchsurfing.

J’ai créé un profil sur chacune d’entre elle pour mieux comprendre leur utilisation et te faire un retour sur ce que j’ai appris.

Dans les deux cas, cela te prend moins de 10 minutes pour créer un profil. Je te conseille de l’enrichir au maximum, car cela est plus rassurant pour tes hôtes potentiels de lire un profil où il y a du contenu.

J’ai ensuite fait des recherches par ville un peu partout dans le monde et je pense qu’il y a un certain nombre de profils qui ne sont pas vraiment utilisés, car les dernières dates de connexion au site remontent à plusieurs mois (voire années).

J’ai remarqué qu’il y avait énormément de profil masculin et peu de commentaire sur les profils. Cela ne signifie pas que la plateforme n’est pas fiable, mais lorsqu’il s’agit d’une première expérience, cela peut être angoissant.

Je pense que ce type de plateforme peut être utile en voyage de manière ponctuelle. En revanche, je ne suis pas sûre que ce soit viable de choisir uniquement ce type d’hébergement. Ces sites ont besoin de se développer un peu plus pour être intéressant selon moi.

Toutefois, j’accorde à la plateforme trustroots un point supplémentaire, car tu peux ajouter sur ton profil les liens vers tes profils d’autres plateformes (couchsurfing, bewelcome et warmshowers). Cela peut te permettre d’avoir accès à plus de commentaires et ainsi mieux apprécier un profil.

Les + et les – :

Avantages : gratuit, disponible dans le monde entier.

Inconvénients : manque de développement des plateformes, peu de commentaires sur les profils.

 

  • De manière générale,

tu peux consulter cette carte d’hébergements dans le monde. Elle est réalisée de manière collaborative et par des femmes. Tu y trouveras donc des hébergements testés et approuvés.

Garde en tête que le moins cher n’est pas toujours rassurant et que le plus cher peut t’enfermer dans une bulle de solitude.

À toi de trouver l’hébergement qui te convient car nous sommes toutes différentes et nos attentes le sont aussi.

Si tu connais d’autres plateformes ou que tu veux témoigner de ton expérience, n’hésite pas à rédiger un commentaire pour enrichir cet article.