11 astuces pour faire des rencontres en voyage

accueil sois libre et voyage

Voici mes 11 conseils pour faire des rencontres quand tu voyages en solo !

Tu es timide ?

Tu te sens mal à l’aise à l’idée de “t’incruster” dans un groupe ?

Tu ne sais pas comment aborder les autres ?

Et s’ils ne me trouvent pas intéressante ?

Et si je n’arrive pas à communiquer à cause de la barrière de la langue ? Et si…

Tout comme moi, tu te poses bien trop de questions !

Cependant, je comprends mieux que personne tes craintes à ce sujet. En effet, au début de mon voyage, j’allais uniquement vers les français. C’était bien moins effrayant malgré que ce soit un exercice difficile.

Par exemple, à mon arrivée en Nouvelle-Zélande, avec le décalage horaire, je me levais très tôt le matin. Je prenais mon petit déjeuner avec un français qui allait travailler. Il n’y avait que nous deux de réveiller dans toute l’auberge. C’est devenu notre rendez-vous quotidien. Peu à peu, il a commencé à me présenter à des étrangers, le soir, en rentrant de son travail. Et voilà comment j’ai fait mes premières rencontres !

Afin de t’aider à mieux appréhender cette phase délicate, voici mes conseils. Garde en tête que dans la “vraie” vie, tu n’auras pas besoin de tout analyser et calculer pour faire des rencontres. Aussi dingue que cela puisse paraître, tout se passe assez naturellement.

Conseils pour être accessible :

Dale Carnegie a écrit un livre : “Comment se faire des amis”. Ce titre peut paraître “école primaire” et pourtant, il regorge de réflexions et de bonnes pratiques. Cet ouvrage est plutôt dédié à des fins professionnelles, mais je vais tout de même te transmettre ses six moyens de gagner la sympathie des gens.

 

  • Sois aimable, oublie-toi et pense aux autres.

Tout le monde le sait, la personne la plus importante au monde est: soi-même. Et si tu t’oubliais deux minutes pour t’ouvrir et aimer les autres. Cela te permettra d’être mieux accueilli dans un groupe. En effet, il est plus facile de s’intéresser sincèrement aux autres que d’essayer de tout faire pour qu’ils s’intéressent à toi.

 

  • Souris.

Cela te rend humaine et augmente ton capital sympathie.

C’est bien connu, sourire n’a jamais fait de mal à personne, bien au contraire. Et, entre nous, vas-tu aller vers quelqu’un qui a le sourire ou quelqu’un qui fait la tête des mauvais jours ?

 

  • Souviens-toi de leur prénom.

À première vue, cela parait évident. Et pourtant, il s’agit, pour moi, d’un exercice difficile (voir impossible). J’ai une mémoire de poisson rouge pour ce genre d’information. Je ne suis pas parfaite, je ne suis qu’humaine après tout. Ahah.

En ce qui concerne mon propre prénom, il est assez difficile à prononcer pour les étrangers. Pourtant, lorsqu’ils s’en souviennent et, le prononce correctement, je me dis, Waouh, cette personne fait vraiment des efforts pour moi, ça fait plaisir.

 

  • Pour être intéressante, sois intéressée.

Nous sommes d’accord que si la conversation va dans un seul sens, nous arrivons vite à ce silence très gênant où plus personne ne sait quoi dire pour relancer la conversation.

Le conseil, ici, est assez simple. Écoute attentivement et encourage les autres à parler d’eux-mêmes. Cela permettra des conversations avec plus de contenu et bien plus intéressantes.

 

  • Parle aux autres de ce qui les intéresse.

À vrai dire, la reconnaissance des trois types de vers de terre dans le monde n’est pas ta thématique de prédilection. Cependant, intéresse toi y parce que c’est une thématique qui tient à cœur à Margot avec qui tu discutes. Elle sera contente d’avoir pu échanger sur un sujet qui la passionne.

D’ailleurs, les personnes passionnées sont plus faciles à écouter car, elles dégagent un truc de ouf, ne trouves-tu pas?

 

  • Fais-leur sentir leur importance.

Ou la technique de l’éloge. Si tu trouves le sac à dos d’une de tes camarades de chambre super pratique, pourquoi ne pas lui dire ?

Tu trouves qu’elle a une jolie coiffure et tu adores ses chaussures qui semblent confortables et féminines, dis-le lui tout simplement.

Tu n’es pas obligée d’attendre un retour, mais ça fait toujours plaisir de recevoir des compliments.

Conseils pratico-pratique.

Avant toute chose, sache que l’espace commun de ton hébergement est LE lieu idéal pour faire des rencontres tout en restant dans un cadre sécurisant. Tu peux ainsi aborder les personnes autour de toi de différents manières :

  • Le jeu.

jouer pour faire des rencontresSi tu as peur de la conversation (à cause de la barrière de la langue ou parce que tu es timide), cela peut être une solution. Cela te permettra de t’intégrer à un groupe et passer un bon moment sans pour autant avoir besoin de parler de toi.

 

  • La nourriture.

On mange tous, c’est un fait ! Avant de partir en voyage, essaye de trouver quelques recettes simples et peu coûteuses (si possible en lien avec ton pays).

En Australie, j’ai rencontré deux coréens qui essayaient de s’intégrer, mais qui parlaient peu l’anglais. Tous les soirs, je les voyais cuisiner des choses complètement dingues et, je leur ai proposé un deal. Un soir, je cuisine pour eux et le lendemain, ils cuisinent pour nous. Le simple fait de partager ce moment nous a permis de créer une relation amicale. La recette française élue par les étrangers : Les crêpes ! (J’avais fait des tomates farcis avec du riz pour le plat.)

Un autre moyen d’aborder quelqu’un en cuisine sans pour autant lui faire à manger est, de tout simplement, s’intéresser à ce qu’il cuisine. Ça fait toujours plaisir et les gens sont heureux de partager leur culture.

De même, ce soir tu te fais des pâtes ? Très bien ! Tu as 8 minutes top chrono pour entamer une conversation avec la personne qui est en train de faire cuire ses courgettes à côté de toi. Commence par des choses simples (Comment t’appelles-tu ? D’où viens-tu ? Combien de temps restes-tu dans le coin ?). Grâce à cela, tu ne mangeras pas seule ce soir !

En somme, la nourriture est un vrai moyen pour tisser des liens. Faire à manger pour les autres et se faire des amis

 

 

 

 

  • Les activités.

Tu as envie de faire de la randonnée, du kayak, aller bronzer sur la plage, mais tu as peur d’y aller seule ? Demande autour de toi. Je suis quasiment sûre que quelqu’un sera volontaire. Si tu ne te sens pas à l’aise à l’idée de demander aux autres de t’accompagner, demande à la réception quelles sont les prochaines activités et greffe toi à un groupe déjà existant.

Tu pourras ainsi passer du temps avec un groupe de personnes restreint et il sera plus facile pour toi de communiquer avec les autres.

 

  • Le dortoir.

Si tu choisis un dortoir, cela peut être un avantage pour faire des rencontres. Quand tu arrives, n’hésite pas à dire bonjour et à te présenter. Certes, cela peut paraître bête. Cependant, le simple fait de dire “Bonjour, moi c’est Anaïs, enchantée” peut permettre d’entamer une conversation. Tu seras dans un cadre plus intime avec peu de monde et cela peut favoriser un début d’amitié.

 

  • Les réseaux sociaux.

Appartenir à une communauté peut être un tremplin faire des rencontres. Lors de mon voyage à Bali, j’ai eu une semaine où je me suis sentie seule et isolée suite à une agression. En regardant les réseaux, je suis tombée sur l’annonce d’une personne qui était dans le même ville que moi et qui voulait rencontrer d’autres filles qui voyageaient seules. Le fait d’appartenir à cette communauté virtuelle m’a rassurée. Nous avons échangé et je suis allée à la plage avec elle. Non seulement, nous avons passé un très bon moment et, en plus, cela m’a permis d’arrêter de broyer du noir. Je te recommande le groupe We are backpackeuses sur Facebook.

 

Enfin, si tu es vraiment trop timide pour aller discuter avec quelqu’un, va régulièrement dans les espaces communs et assieds-toi prêt d’un groupe de personne. A priori, étant tous dans la même situation, les gens vont facilement venir vers toi et t’intégrer au groupe.

 

De manière générale,

Cultive ton ouverture d’esprit.

cultive ton ouverture d'esprit

Dis-toi que les personnes autour voyagent aussi. De fait, elles n’ont pas leurs préoccupations quotidiennes (métro boulot dodo) et elles sont dans un état d’esprit différent. Par conséquent, elles sont  plus ouvertes d’esprit. Elles sont plus enclines à démarrer une conversation avec une inconnue. Tu peux comparer ça avec les vacances d’été en France.

Maintenant, déstresse, et hop, en avant pour de nouvelles rencontres ! 

 

Je t’invite également à lire mon article sur la solitude en voyage: Et si la solitude était un atout plutôt qu’une peur?!

Pour la petite histoire…

Sur la photo qui illustre cet article, tu trouveras:

  • Nina, chilienne
  • Moi-même, française
  • Emma, franco-mexicaine
  • Ruri, japonaise

Somme toute, quatre voyageuses solo qui avons passé une journée extraordinaire sur Magnetic Island en Australie.

Avons-nous l’air malheureuse à voyager seules ? Ces rencontres d’un jour font désormais parti de mon carnet d’adresse VIP. Pour ce qui est de dormir, je suis sûre d’avoir un lit dans trois pays dans le monde. Et toi ?